Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2011 6 26 /03 /mars /2011 10:01

 

Creation-sur-photos-de-johnny-hallyday-par-JHrout-copie-1.jpg

Compte-gouttes. On ne badine pas avec un mythe...

 


Les interviews avec Johnny Hallyday sont accordées au compte-gouttes. Alors, même pour juste « vingt minutes avec Johnny », on accepte. Quelques jours avant, Warner, sa maison de disques, a ouvert son studio à des journalistes pour une séance d'écoute du nouvel album. En primeur. Mais une seule fois !

 

Attente. Le rendez-vous est fixé à Paris, hôtel de Sers, à deux pas des Champs Élysées. Un cinq étoiles « connu pour sa discrétion », souligne sa directrice. Europe 1 est là. France Inter arrive. Puis France Info. On passe à tour de rôle. Johnny entre. Il réclame une bière. Vrai qu'il fait chaud. Il est en noir, sauf une chemise blanche et des boots fauves : lunettes, gilet joliment décoré, veste en velours, jean. L'attachée de presse et le garde du corps l'accompagnent à l'étage.

 

Amical. Ascenseur. 8e. La porte s'ouvre. Superbe vue sur Paris. Il sourit. La poignée de main est ferme. « Je m'en fume une petite.» Le cendrier contient une demi-douzaine de longs mégots. Des Gitanes. À l'ancienne. Un verre d'eau est posé devant lui. Il a d'étonnants yeux bleus délavés. Et le visage marqué. Il met à l'aise. Doux, gentil. L'interview est facile, amicale. Il se permet une autre petite clope. Et met en avant ses musiciens.

 

M. Sur Matthieu Chedid, son guitariste, Johnny est dithyrambique : « J'ai travaillé avec les plus grands : Hendrix, Jimmy Page, Clapton, Mick Jones. Si Matthieu avait eu leur âge dans les années 1970, il aurait été du même niveau mondial. En France, c'est le seul, avec peut-être Bertignac. » Ce qui lui plaît chez M ? « Le don de savoir jouer des riffs. Les guitaristes ont perdu ça. »

 

Un groupe. Le disque a été réalisé et co-composé par Matthieu Chedid, à Los Angeles, en petite formation : Matthieu et deux potes à lui, Maxim Nucci à la basse, Vincent Polycarpe (du groupe Gush) à la batterie. « On a tout enregistré en direct, explique Johnny. Comme un groupe. Je ne l'avais jamais fait ainsi. L'un de mes regrets, c'est d'avoir toujours été un chanteur accompagné par des musiciens, et pas un groupe. C'est pour cela que j'ai toujours mis mes guitaristes en avant. »

 

L'album. On repense alors au disque écouté quelques jours auparavant. Le son est sa grande force. La formule à quatre a permis ce son épuré, au côté rock anglais des années 1970, où les guitares priment. Elles sont parfois saignantes, parfois acoustiques, aux teintes crépusculaires. Une réussite. « J'ai voulu un album pas prétentieux, qui marque un retour aux sources », dit-il. Dommage que les textes, signés Houcine Merabet surtout, autre pote de Chedid, privilégient trop souvent des rimes faciles ou des jeux de mots de cours de récré. Mais bon, ses mots savent parfois aussi bien coller à l'ambiance du disque.

 

Une voix retrouvée. Après son coma et son intubation, Johnny a perdu sa voix pendant plusieurs mois. Cordes vocales abîmées : « Aucun son ne sortait. Je pensais ne plus pouvoir chanter ». À force d'exercices vocaux, elle est peu à peu revenue. Et il ose, à l'occasion, la tirer dans les aigus sur son disque, « en réponses vocales à la guitare de Matthieu ».

 

Les États-Unis. Johnny est parti vivre à Los Angeles pour éviter « le stress d'avoir constamment le regard des gens sur moi ». Et pour que ses filles puissent grandir dans l'anonymat.

 

L'enfance. Il rappelle ne pas en avoir eu beaucoup, entraîné très vite sur les routes par sa famille adoptive, des danseurs. « Voilà pourquoi je trouve formidable de voir mes petites grandir dans ma maison (dans l'album, une chanson s'appelle Jade dort). Cela n'avait pas été le cas pour David et Laura. Un grand regret. »

 

La femme idéale. Il rit... Pour lui, elle n'existe pas. « Mais je crois avoir trouvé une femme vraie. C'est le plus important. Une femme qui m'aime pour moi et pas parce que je suis Johnny Hallyday. Avec elle, on a passé ce stade. » Une chanson est aussi dédiée à Laeticia.

 

Vieillesse et postérité. Dans vieillir, ce qui l'embête, c'est le physique qui ne suit plus.« Mais ce n'est pas important, ce qui compte, c'est ce qu'on a dans le coeur. L'âme ne change pas. En même temps, je me préfère aujourd'hui qu'à 20 ans. Je suis sans doute plus vrai, plus sincère, moins superficiel. » Quant à la postérité, il n'y pense pas. « Je ne suis que chanteur. Je n'ai pas sauvé de vies. »

 

Pour finir. Une nouvelle poignée de mains, un mot gentil. Qu'est ce qu'on peut lui souhaiter ? « Continuer à faire ce que je fais, le mieux possible. » Johnny tout craché.

 

Michel TROADEC

 

Jamais seul, Warner, 13 titres (sortie lundi).

 

En concert, au Stade de France, les 15, 16, 17 juin 2012 ; à Nantes le 7 juillet, Le Mans le 13.

 

Sur TF1, samedi, 20 h 45, Le show Johnny, suivi d'un documentaire.

 

ouest-france.fr - Vingt minutes chrono avec Johnny Hallyday ! - Musique

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by JHroute66 Le Site Officiel fan de Johnny-Hallyday - dans · Informations & News : Johnny Hallyday
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LE SITE DE JHROUTE66 FAN INCONDITIONNEL DE JOHNNY HALLYDAY
  • LE SITE DE JHROUTE66  FAN INCONDITIONNEL DE JOHNNY HALLYDAY
  • : je suis un grand fan inconditionnel de Johnny Hallyday Site sur Johnny Hallyday pour tous les fans. Retrouvez de nombreuses informations : News, biographie, citations, informations, l'idole et sa passion, filmographie.etc....
  • Contact

Recherche

Pages